Prêt voiture

Pour se rendre au travail, faire les courses, déposer les enfants à l’école ou encore vaquer à vos loisirs… Aujourd’hui, avoir une voiture est pratiquement indispensable ! Cependant, il se peut que le prix d’une voiture soit trop élevé, sans compter les options, l’assurance, les frais de dossier, l’essence et les autres dépenses ! Vous ne pouvez pas assumer cet investissement ? Il existe des solutions, par exemple en demandant un prêt voiture, vous demandez à la banque de vous prêter une somme d’argent qui vous permettra d’acheter la voiture dont vous avez besoin et/ou d’assumer les frais qui y sont liés.

En choisissant de financer l’achat de votre voiture via un crédit auto, vous vous donnez la possibilité d’acquérir ce bien alors que vous ne disposez pas du prix total en cash. Le prêt voiture est un prêt à tempérament, c’est-à-dire que vous allez rembourser le montant emprunté à la banque à un rythme et dans un délai déterminé. Avec ce crédit, vous pouvez financer une voiture neuve ou une voiture d’occasion.
Parmi les banques proposant un prêt voiture, des différences existent évidemment. Il est donc nécessaire de comparer les différentes coonditions pour dénicher les formules les moins chères, ou la formule qui vous conviendra le mieux au vu de votre situation personnelle. Ne perdez cependant pas de vue que lorsque vous empruntez de l’argent, cela coûte de l’argent. Comparer les taux et débusquer le taux le moins élevé sur le marché, bien se renseigner, vous fera gagner de l’argent. Cela vaut la peine de rester vigilant, le taux d’intérêt étant modifié périodiquement par les fournisseurs.

Qu’est-ce qu’un crédit auto ?

Un crédit auto appelé aussi prêt voiture est une somme d’argent déterminée qui correspond au montant souhaité afin de participer au financement de votre nouvelle voiture. Ce crédit peut être financé à partir d’un prêt affecté ou d’un emprunt personnel (voir explications au point suivant). Mais il est aussi possible de contracter un crédit auto auprès d’un concessionnaire ou tout établissement financier. Toutefois, que ce soit pour un prêt personnel ou pour un prêt affecté, votre emprunt se composera d’un montant en capital et d’un intérêt remboursable en plusieurs échéances avec un taux d’intérêt défini par l’organisme prêteur.

Quels sont les différents types de crédit auto ?

Un crédit auto est une somme d’argent déterminée et prêtée par un organisme financier ou une banque afin de participer au financement de votre nouvelle voiture neuve ou d’occasion. Ce crédit peut être financé à partir d’un prêt affecté ou d’un emprunt personnel. Si vous optez pour un prêt personnel, vous n’êtes pas tenu de justifier votre achat et l’emprunt peut notamment servir à financer un autre projet qui n’a rien à voir avec l’achat d’un véhicule. En ce qui concerne un prêt affecté, le montant emprunté auprès de l’organisme financier sera dédié directement à l’achat de votre voiture et versé auprès du concessionnaire. Mais il est aussi possible de contracter un crédit auto auprès d’un concessionnaire ou tout établissement financier. Toutefois, que ce soit pour un prêt personnel ou pour un prêt affecté, votre emprunt se composera d’un montant en capital et d’un intérêt remboursable en plusieurs échéances avec un taux d’intérêt défini par l’organisme prêteur. La durée complète du prêt est très importante pour votre remboursement.

Le prêt personnel

Il s’agit d’un type de crédit à la consommation. Il ne s’agit pas d’un prêt spécifique à l’achat d’une voiture. En effet, ce prêt peut être alloué quel que soit le projet de l’emprunteur, achat d’une voiture compris. Ce prêt peut aller de 4000€ à 75 000€ et donc couvrir totalement l’achat d’une voiture. Il est remboursable généralement sur 5 ans.

Cependant, ce crédit peut être dangereux pour l’achat d’une voiture car en cas d’annulation de la vente, l’emprunteur doit continuer à rembourser son emprunt. Si vous optez pour un prêt personnel, vous n’êtes pas tenu de justifier votre achat et l’emprunt peut alors servir à financer un autre projet qui n’a rien à voir avec l’achat d’un véhicule.

Le crédit affecté

Il s’agit du crédit le plus courant pour l’achat d’un véhicule. L’emprunteur doit justifier son achat avec un devis montrant clairement le prix d’achat du véhicule. La durée de remboursement diffère selon l’âge du véhicule. Elle est de l’ordre de 7 ans maximum pour une voiture neuve et de 6 ans maximum pour une voiture d’occasion. L’emprunteur bénéficie de garanties. Si la vente ne se fait finalement pas, le crédit s’annule automatiquement et l’emprunteur n’a rien à rembourser. De plus, ce dernier a un droit de rétractation de 14 jours à partir de la signature du contrat. Enfin, l’emprunteur n’a aucune obligation d’achat une fois le crédit signé ; s’il décide de ne finalement pas acheter le véhicule en question, ce dernier ne sera pas tenu d’honorer l’emprunt.

Le pack auto

Le pack auto présente l’avantage d’inclure de nombreuses modalités concernant le véhicule : le crédit, l’assurance dommage, l’assistance en cas de panne, de problème ou d’accident, l’entretien, ainsi que l’extension de la garantie constructeur.

Ces packs auto font généralement bénéficier l’emprunteur d’une baisse des taux d’intérêt, ou d’une assurance moins onéreuse. C’est leur principale fonction. Ainsi, l’emprunteur ne devra payer qu’une seule mensualité pour l’ensemble des contrats souscrits. Cela permet de ne pas avoir à gérer différents crédits. Cependant, le pack auto dépend des concessionnaires ou des organismes de crédit. L’emprunteur devra donc s’assurer d’avoir bien comparé les offres présentes sur le marché ainsi que de souscrire aux services dont il aura réellement besoin.

De manière générale, il est recommandé de souscrire un crédit auto plutôt qu’un prêt personnel car les organismes financiers sont rassurés de savoir que l’argent qu’il vous met à disposition servira à un achat précis et justifiés. C’est pour cela que les conditions de prêt se révèlent être réellement meilleures si vous choisissez spécifiquement un crédit auto. Un crédit à la consommation peut parfaitement servir à l’achat d’une voiture mais vous aurez plus de difficulté à obtenir le prêt. De plus, méfiez-vous du prêt relais qui sert à acheter une nouvelle voiture avant d’avoir vendu votre ancien véhicule. En général, ces types de prêts sont moins intéressants et sécurisants et finalement ils sont plus onéreux que les crédits auto classiques.

L’engagement à travers un crédit auto

Investir dans votre future voiture à partir d’un crédit auto implique non seulement d’effectuer un achat considérable et par conséquent de vous engager sur un remboursement de prêt sur plusieurs années. C’est pourquoi, avant de signer un contrat de prêt voiture, il est important de peser le pour et le contre, et de définir ce que cela impliquera dans vos revenus et dans votre budget en général. C’est dans ce sens qu’une simulation est recommandée avant de s’engager dans un crédit auto.

À partir d’une simulation entièrement gratuite, vous pouvez déterminer la faisabilité de votre projet d’achat à crédit. Par ailleurs, le remboursement du prêt dure en moyenne cinq ans, ce qui vous donne une vision un peu plus précise sur les mensualités. Pour mieux prévoir ce qu’un crédit auto pourrait entraîner, imaginez que pourrait surgir un imprévu au cours de vos remboursements. C’est d’ailleurs là où réside l’utilité de souscrire à une assurance (voir explications plus bas) qui fait augmenter le coût total du prêt mais qui ôtera du stress afin de vivre cette période de remboursement sereinement et profiter pleinement de votre nouveau bolide.

Combien pouvez-vous emprunter ? Et pour quelle durée ?

Les montants varient d’une banque à l’autre mais également du type de véhicule que vous désirez acheter. Il en va de même pour la durée. Pour une voiture neuve, le montant est généralement de maximum 100 000€ et la durée varie entre 1 et 7 ans. Veuillez noter qu’il y a des maximum légaux.

La durée complète du prêt est très importante pour votre remboursement. Elle peut aller de 12 mois à 84 mois maximum pour l’achat d’une voiture neuve ou de moins de trois ans en général. Uniquement les mobilhomes neufs peuvent être financés jusqu’à 120 mois. Pour une voiture d’occasion récente ou de plus de 3 ans, la durée est limitée à 60 mois. Au-delà de cette limite, la voiture a perdu de sa valeur et si vous ne parveniez plus à rembourser votre emprunt, la société financière pourrait courir un trop grand risque en se faisant rembourser avec une voiture fortement dévaluée. La durée de remboursement est évaluée en fonction du type de voiture désirée ainsi que du montant des mensualités prévues. Plus celle-ci sera longue, moins vous remboursez à chaque mensualité, mais il faut tout de même savoir qu’une durée de remboursement élargie fera monter le coût de votre investissement.

Montant en EUR

Délai maximum légal en mois

500,01-2.50024
2.500,01-3.70030
3.700,01-5.60036
5.600,01-7.50042
7.500,01-10.00048
10.000,01-15.00060
15.000,01-20.00084
20.000,01-37.000120
> 37.000240

 

Une idée précise de votre projet

Lorsqu’on achète une voiture, il faut la choisir avec soin et il en est de même pour un crédit. Avant de vous lancer dans des simulations de demandes de prêt auto, il est primordial d’avoir une idée précise de votre projet. Vous devez ainsi savoir le type de véhicule qui vous convient, neuf ou d’occasion, et enfin dans quelle gamme de prix.

Pour éviter de vous endetter ou de vous voir refuser votre demande, ciblez un véhicule qui reste dans vos moyens. Il n’est pas nécessaire de disposer d’importants revenus pour déposer un dossier de demande de crédit auto, tout le monde a la possibilité de déposer un dossier de demande de prêt auto auprès de sa banque ou de tout établissement apte à prêter de l’argent.

Se renseigner avant d’emprunter !

De manière générale, méfiez-vous des publicités pour crédit, lisez bien les clauses écrites en petits caractères en bas de page car elles peuvent, par exemple, préciser que le crédit à faible taux n’est valable qu’un certain temps généralement très court. Ensuite, il passera à un taux phénoménal et vous n’en saurez rien si vous ne prenez pas le temps d’analyser les clauses publicitaires.

Dans tous les cas, la publicité doit indiquer le taux annuel effectif global (TAEG) en caractères plus gros que ceux du taux promotionnel. Et ce dernier doit être illustré d’un exemple suffisamment clair et représentatif afin que vous puissiez vous engager en sachant que le contrat va correspondre à vos besoins. Des éléments doivent impérativement figurer sur la publicité : le type de taux (fixe, variable ou révisable), le montant des frais de dossier ou de garantie, la durée du crédit … Si ces critères ne sont pas respectés, soyez prudent et allez voir un autre établissement de crédit.

Pour toute souscription à un crédit, l’établissement prêteur doit vérifier la solvabilité de la personne. Si vous souscrivez un crédit à distance, vous devrez remplir avec l’organisme financier une fiche de dialogue pour établir ensemble vos besoins et votre solvabilité. Cette fiche a une valeur juridique notamment en cas de litige ou de dépôt de dossier de surendettement. Vous devez donc penser à déclarer tous vos crédits en cours ! De plus, l’offre/la simulation de contrat de crédit résumant les principales caractéristiques du prêt automobile est valable quinze jours. Cette offre préalable se transforme en contrat définitif lorsqu’elle vous l’avez signée.

Quels sont les différents taux appliqués aux crédits auto ?

Avant de contracter un crédit auto, il est important de connaître les différents détails concernant votre emprunt. Comme il s’agit d’un crédit catégorisé dans le crédit à la consommation, il est conformément régi par la loi. Tout d’abord, avant de vous accorder un prêt, l’établissement financier devra examiner votre dossier avec soin et évaluera ensuite votre taux d’endettement par rapport au montant de crédit que vous souhaitez emprunter. C’est en effet fondamental de souscrire un crédit en tenant compte de votre situation personnelle. De ce fait, le taux ne doit pas dépasser 33% de la totalité de vos revenus afin que vous gardiez un certain confort de vie au quotidien. Acheter une voiture à crédit ne doit pas mettre votre situation économique en danger sachant qu’un véhicule est un bien semi-périssable qui subira systématiquement une future dépréciation. Le crédit voiture vous sera donc accordé en fonction de vos revenus, de vos charges totales et si il y en a, de vos dettes. Les personnes aux revenus modestes ne recevront pas une somme d’argent qu’elles ne pourraient pas rembourser, l’objectif étant de pouvoir constamment rembourser le crédit sans tomber dans la spirale du surendettement. Envisagez donc l’acquisition d’une voiture dont le prix reste raisonnable.

Dans les banques, le taux d’intérêt peut varier de 3,3% à 9% selon le montant que vous demandez et la durée de remboursement de votre prêt. Restez méfiant quant aux frais de dossiers qui peuvent être élevés. En revanche, le taux d’intérêt se montre légèrement supérieur dans les établissements spécialisés dans l’octroi de crédit car il peut aller de 3,9% à 10,3%. Toutefois, les frais de dossiers sont habituellement gratuits. Il est important de comparer les différents taux et de bien examiner les différentes offres afin de trouver celle qui vous convient le mieux. De nos jours, de nombreuses personnes se préoccupent de l’écologie au quotidien (utiliser moins de plastique, consommer bio etc.). Certaines personnes veulent également acheter une voiture écologique. C’est pourquoi il est également possible de faire un prêt pour une voiture écolo, à faible émission de C02. L’avantage ? Le taux sera moins élevé !

Le montant de votre mensualité dépend du montant emprunté et de la durée (période de remboursement). Si vous choisissez une période plus longue, le montant de votre mensualité sera inférieur, mais vous payerez davantage d’intérêts. Si vous optez en revanche pour une durée plus réduite, votre prêt sera plus rapidement remboursé et la charge d’intérêts diminuera donc. Vous trouverez dans le tableau ci-dessous les délais de remboursement maximaux en fonction du montant du crédit. Vous remboursez votre première mensualité un mois après le versement du montant du crédit. Attention : vous avez besoin de la facture d’achat. Si vous ne l’avez pas, il vous est toujours possible de financer l’achat de votre voiture via un prêt privé.

Notez bien que les taux d’intérêt pratiqués sur les crédits auto varient particulièrement en fonction de l’ancienneté d’un véhicule. Ils ne sont pas fixes et sont donc différents selon les organismes financiers.

Choisir entre le crédit pour une voiture neuve ou une voiture d’occasion

Chacun décide du type de voiture en fonction de ses propres moyens financiers, le choix entre une voiture d’occasion ou une voiture neuve est donc totalement subjectif. Une voiture neuve est bien évidemment plus chère mais sa durée de vie est nettement supérieure. Vous aurez moins de frais après son achat puisque vous aurez peu de réparations à faire. De plus, étant neuve, elle n’a pas de vice caché suite à l’usage. Il est également plus facile d’obtenir un crédit pour un véhicule neuf. Toutefois, les voitures d’occasion auront quasiment toujours des durées de remboursement plus courtes. Actuellement, acheter une voiture d’occasion chez un concessionnaire de la marque est devenu aussi fiable qu’une voiture neuve.

Si votre famille s’est agrandie et que vous avez besoin d’un monospace alors que votre budget ne vous permet pas de l’acheter neuf même à crédit, vous avez tout intérêt à l’acheter d’occasion. Cet investissement s’avère indispensable et vous pourrez souscrire un crédit auto spécifique au financement des véhicules d’occasion. D’autres personnes pourraient acheter leur voiture neuve sans avoir un quelconque intérêt à acheter un bien qui perd bien souvent 25 % de sa valeur en seulement une année. À ce prix-là, acheter un véhicule qui a déjà servi ne doit pas poser de cas de conscience et il est préférable d’acheter une voiture d’occasion relativement récente.

Voiture neuve

Généralement, le prêt auto offrant les conditions les plus avantageuses que vous puissiez avoir est celui qui finance une voiture neuve. Une voiture peut encore être considérée neuve, même si elle a déjà roulé sur la voie publique. Certaines banques considèrent comme voiture neuve une voiture âgée de moins de 2 ou parfois 3 ans.  Cependant, le montant total du véhicule est bien plus élevé qu’un véhicule d’occasion. Les mensualités à rembourser sont donc plus importantes et plus longues dans la durée; ce qui entraîne une augmentation du taux d’intérêt pratiqué par les banques. Cependant, cette augmentation du taux d’intérêt peut être évitée par un apport personnel significatif : cela peut permettre à l’emprunteur de négocier un taux d’intérêt plus bas, car l’emprunt sera moins long.

Voiture d’occasion

Les véhicules d’occasions étant moins chers, les taux d’intérêt devraient être moins importants, car la durée de remboursement d’un crédit est théoriquement moins longue. Cependant, quand un organisme financier accepte de financer un véhicule d’occasion, il prend également plus de risques. En effet, l’emprunteur peut se retrouver à gérer une panne de véhicule, ou à dépenser un montant important pour l’entretien, et se retrouver ainsi en difficulté financière pour le remboursement de son prêt. C’est pourquoi, les banques règlent souvent leurs taux d’intérêt en fonction de l’ancienneté d’un véhicule. Généralement, les taux sont plus importants lorsque la voiture a été mise en circulation depuis plus de 8 ans. Comme énoncé ci-dessus, hormis certaines voitures d’occasion considérées comme « voitures neuves», tous les autres véhicules sont eux automatiquement couverts comme voiture d’occasion. Plus concrètement, il s’agit des voitures qui ont plus de 3 ans, et pour certaines banques plus de 2 ans.

Le prêt à tempérament vous permet d’avoir une mensualité fixe à rembourser, de sorte que vous connaissez toujours ce que vous devez payer par mois, sans surprise ni changement, ainsi que pendant la durée fixée au départ dans votre contrat. Notez bien que le taux d’intérêt pour financer l’emprunt d’une voiture d’occasion est presque toujours supérieur à celui appliqué pour une voiture neuve. Mais évidemment l’important est de réfléchir quelle est la solution qui vous convient le mieux au niveau pratique et au niveau financier !

Tenir compte des frais liés au crédit auto

Vous devez prendre en compte la totalité de ce que va vous coûter votre prêt automobile. Ainsi en plus de la somme empruntée et des intérêts que vous devez rembourser à votre banquier, n’oubliez pas qu’il faut ajouter à cela les frais de dossier et l’assurance obligatoire liée à votre prêt. La totalité des frais peut vite faire augmenter la facture.

C’est pour cela que vous devez demander à votre conseiller bancaire quel est le taux annuel effectif global de l’offre de crédit auto qu’il vous accorde. Vous connaîtrez alors tous les frais imposés par l’organisme financier pour qu’il accepte de vous financer. De ce fait, aucune mauvaise surprise en fin de mois. Par ailleurs, si vous contractez un crédit auto chez un concessionnaire, un acompte est souvent à prévoir.

Quoi qu’il en soit, vos obligations envers la banque ne naîtront qu’une fois que votre voiture sera livrée. Au cas où vous ne receviez pas le véhicule, votre crédit sera tout simplement annulé.

Faut-il donner un apport personnel ?

Pour le financement d’un véhicule, vous pouvez évidemment régler votre achat comptant si votre épargne le permet et que vous disposez de bons revenus. Cependant, rares sont les personnes qui sont en mesure de payer la totalité du prix de la voiture en une seule fois… Fournir un apport personnel lorsque vous souscrivez un crédit auto reste souvent la stratégie gagnante. Votre dossier de demande de prêt auto sera plus solide et beaucoup plus crédible. Vous aurez besoin d’emprunter une somme moindre pour couvrir vos dépenses et donc moins d’argent à rembourser. Sachez que vous avez toutes les chances de vous voir octroyer un crédit si vous avez un emploi stable et une source de revenus correcte en plus d’un apport personnel (petit ou grand).

Faites jouer la concurrence !

Un conseil, n’hésitez pas à vous rendre dans divers établissements financiers pour comparer les offres de prêt. Comparez les conditions et taux de crédit et gardez les plus avantageux. Néanmoins, notez que le montant du prêt est souvent plafonné. Concernant les compagnies d’assurance auto, elles appliquent plus ou moins les mêmes conditions que les organismes spécialisés mais le montant du prêt accordé est généralement plus important. Parfois, elles proposent des offres promotionnelles à des taux assez bas. Il est donc fortement recommandé de prendre le temps de comparer les différentes offres de crédit auto entre elles.

Quel est le délai de rétractation ?

Pour votre protection lorsqu’on contracte à un crédit, l’article L. 311-15 du Code de la consommation prévoit un délai de rétraction de quatorze jours calendaires pour un prêt voiture après avoir signé l’offre. En cas de besoin, vous pouvez également revenir sur votre décision sans préciser le motif qui vous a poussé à prendre cette décision et sans subir de pénalité. En effet, vous pouvez vous rétracter en remplissant le bordereau détachable présent dans l’offre de prêt ou en avertissant simplement votre conseiller bancaire au moyen d’une lettre recommandée avec accusé de réception.

Pour les plus pressés, vous avez l’opportunité de demander la libération des fonds avant la fin du délai de réflexion mais jamais avant le huitième jour. Vous conservez tout de même votre droit de changer d’avis, à ce moment-là vous devrez rembourser le capital qui vous a été concédé mais aussi les intérêts qui ont couru depuis le déblocage de ce crédit.

Conclure un crédit auto

Avant de rencontrer votre conseiller bancaire, vous devez évidemment avoir rassemblé les documents demandés qui sont pour rappel :

  • La photocopie recto-verso de votre carte d’identité et si vous êtes mariés, la photocopie du livret de mariage
  • Vos deux/trois dernières fiches de salaire et celles de votre conjoint ou votre avis d’imposition si vous n’êtes pas salarié pour confirmer le montant de vos revenus
  • Un relevé d’identité bancaire où seront effectués les prélèvements
  • Un bon de commande prouvant l’achat de votre future voiture
  • Un justificatif de résidence (seulement pour particuliers en Belgique)

Certains documents optionnels peuvent parfois être exigés comme le plan d’amortissement de tous les crédits en cours, vos relevés de comptes bancaires, un justificatif de propriété, une attestation de domicile manuscrite pour les personnes vivant chez un particulier, l’acte d’un jugement de divorce, votre contrat de travail si vous avez récemment changé d’emploi ou tout autre pièce qui vous sera éventuellement réclamée pour s’assurer du sérieux de votre demande et de votre situation. La banque ou l’établissement financier sera ainsi en mesure de définir avec précision la somme d’argent que vous pouvez emprunter. Il vous proposera un taux d’intérêt qui correspond au prix à payer pour avoir le droit d’emprunter. L’idéal est de pouvoir rembourser son crédit auto en cinq ans, soit la durée de vie d’un véhicule. Vous rembourserez votre prêt automobile sous forme de mensualité c’est-à-dire que vous devrez verser chaque mois une partie du crédit qui vous est alloué et les intérêts liés.

Le crédit en cas de sérieux problèmes de santé

Vous hésitez à demander un prêt auto car vous êtes malade, vous pensez rencontrer de grosses difficultés pour vous voir accorder un emprunt. Vous n’avez pas tort mais la convention Aeras « S’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé », permet de s’assurer et de recourir à un crédit même avec un risque aggravé de santé. Elle s’adresse aux personnes dont les probabilités de subir une invalidité ou un décès sont supérieures à la normale. De même, si vous souffrez ou avez été gravement malade (cancer, diabète etc.), cette convention soutiendra votre dossier et vous n’êtes donc plus exclu du système du crédit. Bien entendu, selon le niveau de gravité de la maladie, la demande fait l’objet d’une ou plusieurs analyses par l’assureur.

Les avantages et inconvénients du prêt voiture

Les avantages

Faire un prêt pour une voiture présente de nombreux avantages. Tout d’abord, il s’agit d’une des meilleures solutions pour acheter une voiture. Il s’agit en effet d’un achat très onéreux, que peu de personnes peuvent se permettre de payer en cash. La majorité des personnes fait donc un prêt pour financer cet achat. Certaines banques proposent des offres qui protègent des risques qui peuvent avoir lieu lors de l’achat du véhicule. De plus, le taux d’intérêt est fixe pour un emprunt voiture, dans toutes les banques. En outre, les intérêts sont déductibles en frais professionnels (Si vous utilisez votre voiture pour vos déplacements entre votre domicile et votre lieu de travail, et /ou pour vos déplacements professionnels en tant qu’indépendant). L’argent est directement versé sur votre compte dès que le prêt est accepté.

Les inconvénients

Malgré la quantité d’avantages, un prêt personnel présente quand même certains inconvénients. En effet, il ne faut pas oublier qu’emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent. Comme dans tout type de prêt, il y a des intérêts à rembourser et plus la durée du prêt est élevée, plus les intérêts seront élevés. Il y a également des points sur lesquels nous attirons votre attention :

  • Les frais d’assurance, les intérêts du prêt et les frais de dossier à inclure dans le coût total.
  • Certaines banques préfèrent prêter 110% du montant d’achat, pour avoir également l’argent pour payer les premiers frais de mise en circulation ou la première prime d’assurance.
  • Certains concessionnaires automobiles accordent des prêts à 0%. Attention, ils ne sont pas toujours avantageux : pas le choix dans le délai de remboursement, options en moins sur l’auto, pas de comparaison d’offres possibles…
  • Les taux changent tout le temps, il faut se tenir informé des taux en vigueur au moment où vous désirez faire votre prêt.

Comment faire pour obtenir un prêt voiture ?

Voici les différentes étapes à suivre :

1ère étape

Premièrement, faites de recherches, renseignez-vous sur les différentes banques et organismes proposant des prêts voiture et effectuez des premières comparaisons : le taux, les conditions, le montant que vous pouvez emprunter etc. Prenez le temps de comparer. Regardez plusieurs banques, organismes. Comparez les taux, les conditions, les avantages et inconvénients. Prenez également le temps de bien réfléchir et de choisir votre organisme. Faites des simulations en ligne pour voir quelles seraient vos mensualités, pendant combien de temps vous aurez le prêt, quel sera le taux d’intérêt etc. Lorsque vous avez toutes les informations en main, faites votre ou vos premiers choix. Vous pouvez choisir une banque mais également un organisme de prêt, un courtier…

2ème étape

Ensuite, faites une simulation en ligne. Selon le prix de la voiture et les autres dépenses qui y sont liées, déterminez le montant d’emprunt. Lorsque vous faites une simulation en ligne, puis demandez un devis en ligne, vous recevez une offre de crédit de la part du prêteur. À cet instant, il n’y a pas encore d’engagement ni de votre part, ni de la part du prêteur, ce n’est pas un contrat ! Il s’agit juste d’une offre de contrat, une proposition à réfléchir. Un contrat de prêt à tempérament/financement auto ne devient définitif qu’au moment où le contrat est approuvé et signé du côté du prêteur/la banque et vous-même. Jusqu’à ce moment-là, il s’agit juste d’un devis gratuit, une demande d’offre de tarification de votre crédit auto sans engagement. Via les simulations en ligne, vous verrez déjà les différentes possibilités de mensualités et de durée ainsi que les taux offerts. S vous êtes satisfait de la réponse proposée, faites une demande de prêt en ligne.

3ème étape

Après cette demande, vous recevrez rapidement une réponse de la part de la banque ou de l’organisme de paiement. Dans la majorité des cas, ils vous contacteront pour fixer un rendez-vous en agence afin de discuter au mieux de votre investissement. Si vous les avez déjà, n’oubliez pas d’amener les documents nécessaire à la demande de crédit (voir ci-dessous). Un conseiller sera à votre disposition pour répondre à vos différentes questions. Enfin la dernière étape sera la signature du contrat afin de verser les fonds sur votre compte ou de payer directement le vendeur de votre nouveau bolide.

Il y a certaines conditions à remplir avant de faire une demande de prêt voiture :

  • Il faut être âgé de minimum 18 ans
  • Il faut être domicilié en Belgique
  • Il faut percevoir des revenus réguliers
  • Il ne faut PAS être inscrit au fichier national des défaut de paiements.

Il n’est pas toujours obligatoire de faire un prêt avec sa banque, on peut aller voir chez d’autres banques. Par exemple, si le taux de votre banque ne vous convient pas, ou si votre banque n’accepte pas votre prêt… D’autres banques acceptent de vous faire un prêt même si vous n’avez pas de compte chez eux. Un conseil, essayez de ne pas étaler votre prêt sur la durée afin d’éviter des intérêts trop élevés !

Réglementation d’un crédit auto

Le crédit auto est soumis à une réglementation particulière dérivant de celle utilisée lors d’un crédit à la consommation afin d’encadrer le crédit et de protéger les emprunteurs.

La loi Scrivener

Cette loi date de 1978 et concerne les crédits auto dont le montant ne dépasse pas les 75 000€ et dont la durée de remboursement est supérieure à 3 mois. Elle a été révisée en 2010. Elle comporte une obligation d’information de la part de l’organisme de crédit : cette loi statue que le contrat doit être signé après l’envoi d’une offre par courrier. À dater de la réception de cette offre, l’emprunteur dispose d’un délai de réflexion d’au moins 15 jours. Une fois le contrat signé, il dispose également d’un délai de rétractation de 14 jours. De plus, le contrat doit respecter des règles très précises, à savoir la mention de l’identité de toutes les parties participantes au contrat, les noms des garants, la mention de la nature du bien, le montant du crédit demandé, l’objet du contrat ainsi que de sa date d’émission.

La loi Neiertz

Cette loi date de 1991 et complète la loi Scrivener, et prend en compte le surendettement. Avec cette loi, le prêteur est obligé de garder une copie de l’offre de crédit. S’il y a un problème de surendettement du côté de l’emprunteur, des commissions sont prévues pour décider d’un accord à l’amiable. Enfin, cette loi permet aux banques et organismes financiers d’avoir accès à un fichier des interdits bancaires (le Fichier National des Incidents de Crédit aux Particuliers – FICP) afin de ne pas prêter à une personne se retrouvant déjà en cas de surendettement.

Quid des prêts auto vert/écologique

A l’heure actuelle, les voitures écologiques ont la côte mais leur prix est encore assez élevé. La société s’engage de plus en plus en faveur du climat. La ville d’Anvers, par exemple, interdit l’accès aux voitures les plus polluantes depuis le 1er février 2017, et la Région de Bruxelles-Capitale depuis début 2018.

ZBE Anvers : à partir du 1er février 2017, le centre-ville d’Anvers et le Linkeroever sont des zones de basses émissions (ZBE). Les voitures les plus polluantes ne pourront plus accéder à ces quartiers de la ville. Les ZBE s’appliqueront aux voitures particulières, caravanes, camionnettes, camions, engins agricoles et bus. Et ce, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Les cyclomoteurs et motos ne seront pas concernés.

ZBE Bruxelles : à partir de 2018, les vieux véhicules diesel (année de construction 1997 ou plus ancienne) seront interdits en Région de Bruxelles-Capitale. Exception: les parties du ring qui se trouvent sur le territoire bruxellois. L’application de cette mesure sera contrôlée via un système de reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation (RAPI) et des gardiens de parking. Les règles seront encore plus strictes à partir de 2019.

Sachez que si vous souscrivez à un prêt auto vert/éco, il y a plusieurs avantages non négligeables :

  • Un taux d’intérêt fixe
  • Un tarif avantageux
  • Empruntez jusqu’à 110 % du prix d’achat ! En effet, pour un prêt vert/éco, vous pouvez également financer des coûts supplémentaires (TVA, prime d’assurance, etc.).

Assurer son véhicule

Il est primordial de souscrire à une assurance auto. L’assurance du véhicule n’est pas obligatoire. En effet, la souscription de l’assurance du véhicule ne peut se faire que si l’assurance « Responsabilité Civile » a été souscrite. L’assurance du véhicule couvre le dommage occasionné au véhicule désigné dans le contrat à la suite d’événements strictement définis. Ceux-ci sont repris au travers de deux formules d’assurances (package) qui varient selon l’organisme assureur.

Incendie :

Le véhicule assuré est couvert sans franchise contre l’incendie, les dégâts par le feu, l’explosion, les jets de flamme, la foudre, le court-circuit même sans flamme dans l’installation électrique et les dommages consécutifs aux travaux d’extinction à la suite d’un incendie.

Vol :

La garantie vol couvre sans franchise le véhicule assuré contre le vol par effraction, le vol accompagné de violences corporelles (y compris le « car-jacking »), le vol commis dans un garage, la destruction ou la détérioration par le fait de voleurs le vol des clefs du véhicule.

Bris de vitres :

Le véhicule assuré est couvert contre le bris de vitres, c’est-à-dire le bris de pare-brise, des vitres latérales, des vitres arrières et de la partie vitrée du toit ouvrant ou de leur équivalent en matière synthétique à l’exception des doubles vitrages ou des vitres blindées.

Forces de la nature et heurt d’animaux :

Le véhicule assuré est couvert sans franchise contre les forces de la nature exceptionnelles (éboulement de rochers, chute de pierres, glissement de terrain, avalanche, pression d’une masse de neige, tempête caractérisée par des vents dont la vitesse enregistrée excède 80 km/h, grêle, ouragan, tornade, cyclone, tremblement de terre, éruption volcanique, inondation, raz de marée; marée haute, chute de météorites et, par assimilation, chute d’engins aériens ou d’un de leurs éléments), les dégâts résultant d’une collision avec un animal.

Dégâts matériels :

Le véhicule est assuré contre tous les dégâts matériels sauf si ces dégâts sont expressément exclus ou si le sinistre relève d’une autre garantie. En outre, est garanti le remboursement des frais effectivement exposés pour le nettoyage ou la remise en état des garnitures intérieures du véhicule ainsi que des effets vestimentaires de l’assuré et des personnes l’accompagnant, lorsque le dommage résulte du transport bénévole d’une personne blessée à la suite d’un accident de la circulation.

Attention, ceci est une liste exhaustive mais il est bien sûr possible que les conditions générales varient d’un contrat à un autre. Veillez donc bien à les comparer lorsque vous faites des simulations d’assurance voiture dans différents organismes !

Pour le calcul de l’indemnité (en cas de perte totale) en valeur fonctionnelle, les assureurs prennent comme base de calcul la valeur déclarée et mentionnée en conditions particulières c’est-à-dire la valeur du véhicule (effective ou théorique) au moment de sa première mise en circulation. Pour le calcul de l’indemnité (en cas de perte totale) en valeur à neuf, c’est le dernier prix catalogue connu augmenté de 0,5% par mois écoulé qui est pris comme valeur de base du véhicule à l’état neuf au moment du sinistre ou si par exemple le véhicule n’existe plus sur le marché.

Les personnes assurées dans le contrat sont :

  • Le preneur
  • Le propriétaire
  • Le détenteur
  • Le conducteur autorisé du véhicule désigné

Alternatives au prêt auto

Micro crédit

  • Professionnel : si on n’a pas accès au crédit bancaire classique faute d’insuffisance de garantie. Si on est chômeur et qu’on souhaite ouvrir sa propre entreprise, on peut obtenir un prêt jusqu’à 25000€ (fond de lancement).
  • Particulier : faible montant, jusqu’à 3000€. Salariés en contrat à durée déterminée ou à temps partiel, jeunes, personnes âgées à faibles ressources… le micro crédit personnel permettra de financer un besoin comme l’achat ou la réparation d’un véhicule pour se rendre au travail ou pour décrocher un emploi.
  • Jeune : pour les étudiants ou jeunes entrepreneurs. Prêt à taux réduit et garantie par l’état et par la banque prêteuse. On peut alors se servir du microcrédit pour financer ses études : logement, ordinateur, voyage à l’étranger, frais de scolarité etc.

Mais où trouver un micro crédit ? Hefboom, microStard, Credal et le Fond de participation sont les seuls organismes en Belgique à accorder des micro crédits.

Crédit entre particuliers

Il s’agit d’un transfert de fonds de particulier en particulier qui peut se faire dans un cadre familial, amical ou entre sociétés. Cette forme d’emprunt ne nécessite pas de passer par les organismes de prêt ou les banques. On contracte entre nous et on choisit si on y met un taux d’intérêt ou pas. Risqué si abus de confiance.

Crédit pour chômeur : tant qu’on n’est pas fiché à la Banque Nationale de Belgique, il est toujours possible d’obtenir un prêt. Si on est inscrit en tant que demandeur d’emploi, il existe des aides pour obtenir un prêt plus facilement sans devoir justifier.

En conclusion

Le choix des différentes solutions de crédit auto dépend en de l’utilisation que l’emprunteur souhaite avoir de sa voiture (propriétaire ou non), ainsi que du montant de l’apport. Quelle que soit la solution qu’il choisit, il est protégé par une réglementation spécifique à la contraction d’un crédit auto.

Mais comme tout crédit, le prêt voiture est un acte engageant tout emprunteur. Ce dernier doit vérifier ses capacités de remboursement avant d’y souscrire. Enfin, afin de bénéficier du meilleur crédit auto possible, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de plusieurs institutions financières afin de négocier les taux et faire jouer la concurrence. Si le délais est plus court, on remboursera moins car les intérêts seront moins élevés. Si vous avez la possibilité, essayez de ne pas trop étaler le prêt sur la durée pour éviter que les intérêts soient trop élevés.

De plus, la valeur d’une voiture baisse rapidement; vous avez donc intérêt à rembourser votre prêt le plus rapidement possible. Pour terminer, nous vous rappelons de prendre le temps de comparer. Regardez plusieurs banques, organismes. Comparez les taux, les conditions, les avantages et inconvénients. Prenez également le temps de bien réfléchir et de choisir votre organisme. Faites des simulations en ligne pour voir quelles seraient vos mensualités, pendant combien de temps vous aurez le prêt, quel sera le taux d’intérêt etc. Vous ne devez pas spécialement faire le prêt chez votre banque actuelle.

Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent.